Accueil > Soutenance de thèse de MJEJRA MUSTAPHA

Soutenance de thèse de MJEJRA MUSTAPHA

Date : 18 décembre 2015

Lieu : Université RENNES 2 - Bâtiment "A" - Salle Jacques Léonard

ÉTUDE DE L’ÉVAPOTRANSPIRATION DANS LE BASSIN VERSANT DE L’OUED MEJERDA (EN TUNISIE) : APPORT DE LA TÉLÉDÉTECTION SATELLITAIRE ET DES SYSTÈMES D’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

J’ai le plaisir de vous informer de la soutenance de ma thèse le Vendredi 18 décembre (à 14h30). La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes conviés.

L’intitulé de la thèse est :
ÉTUDE DE L’ÉVAPOTRANSPIRATION DANS LE BASSIN VERSANT DE L’OUED MEJERDA (EN TUNISIE) : APPORT DE LA TÉLÉDÉTECTION SATELLITAIRE ET DES SYSTÈMES D’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Thèse en Cotutelle : Université Rennes 2 / Université de Tunis

Composition du jury :

  • M. GÉRARD BELTRANDO ; professeur, université paris 7 ; Rapporteur du jury
  • M. HABID BEN BOUBAKER ; maitre de conférences HDR ; université de la Manouba ; rapporteur du jury
  • M. VINCENT DUBREUIL  ; professeur des universités ; université Rennes 2 ; Directeur de Thèse
  • Mme LATIFA HENIA ; professeure des universités ; université de Tunis ; directeur de thèse

Résumé :
L’objectif de ce travail est de réaliser, en premier lieu, une cartographie de l’évapotranspiration à l’échelle régionale et de cerner, en deuxième lieu, un zonage de la déficience d’évaporation dans le bassin versant de Mejerda. Cet objectif s’appuie sur l’amélioration de la performance du modèle de la FAO-PM, et ce par la combinaison de ce modèle avec les données satellitales (MODIS-Terra). Ce travail concerne le bassin versant Mejerda, considéré comme « le château d’eau de la Tunisie », il occupe une place de premier ordre dans la stratégie de mobilisation des ressources en eau et il compte le plus important potentiel agricole.

La cartographie de l’évapotranspiration a permis de caractériser la variation spatiale et la variabilité temporelle de ses trois formes (ETP, ETM et ETR) dans le bassin versant Mejerda et de bien distinguer les sous-régions qui n’étaient connues que de manière très empirique. Les fluctuations temporelles sont assez importantes : les valeurs de janvier représentent en moyenne 15% de celles de juillet. La variation spatiale est surtout liée à la carte de l’occupation des sols dans la mesure où la végétation forestière évapore plus que la végétation annuelle et les effets du relief et du site. Les secteurs abrités se caractérisent par un pouvoir évapotranspérant le plus élevé (plaine de Jendouba, dépression de Siliana).

Le zonage de la déficience d’évaporation, élaboré par la méthode de classification non supervisée, a montré un nouveau découpage du bassin versant de Mejerda. À ce propos, des sous-régions, légèrement différentes à celles connues la plupart du temps, ont été distingué. C’est le cas de la moyenne Mejerda qui se trouve souvent annexée à la haute Mejerda et une opposition très nette entre les versants sud de la Kroumirie et les versants nord de la Dorsale. Cette configuration est associée à l’effet de l’exposition, le comportement de la végétation et l’état de la teneur en eau du sol. Le zonage de la déficience d’évaporation montre aussi deux gradients du stress hydrique de la végétation. En effet, l’intensité du stress diminue du Nord au Sud de la région et des stations d’altitude vers les fonds de vallées.

Mots- clés : Évapotranspiration, la Mejerda, images satellites MODIS, déficience d’évaporation, zonage.

Nos tutelles

  • CNRS

Outils et productions collaboratives

  • Accédez directement aux différentes ressources de l’UMR LETG

    - Les Géographics, le florilège cartographique des productions de l’UMR
    - POPS : la Plate forme cOllaborative de gestion de Projets Scienfifiques
    - INDIGEO : l’infrastructure de données géographiques