Accueil > Soutenance de thèse d’Haya Mahmoud

Soutenance de thèse d’Haya Mahmoud

Date : 10 décembre 2015

Lieu : Université Rennes 2, Bâtiment P, 7ème étage (Salle des thèses)

Haya Mahmoud soutiendra sa thèse intitulée "La côte d’Emeraude. Forçages météorologiques et anthropiques sur la morphodynamique littorale" le jeudi décembre à 14h30.

Intitulé de la thèse

"La côte d’Emeraude. Forçages météorologiques et anthropiques sur la morphodynamique littorale"

Composition du jury

  • Marc Robin Professeur, Université de Nantes – laboratoire Geolitomer UMR 6554 LETG/ examinateur
  • Giuseppe Mastronuzzi Professeur, Université Barri Italie / rapporteur
  • Marie Pascale Corcuff Professeur Ecole d’Architecture, Laboratoire Grief, Rennes / examinateur
  • Christophe Morhange Professeur, Université d’ Aix Laboratoire CEREGE / rapporteur
  • Hervé Regnauld Directeur de thèse

Résumé

Cette thèse traite du comportement géomorphologique du littoral de la pointe du Grouin au Cap Fréhel. Il comprend quatre systèmes côtiers : des côtes basses (système vaseux et système plage dune), et des côtes rocheuses (système falaises dure et système falaises meuble). La dynamique de ces systèmes est régie par des transferts depuis des sites sources vers des sites puits. La variation de ces transferts, dans le temps et l’espace conditionne le rythme d’évolution du littoral. Les systèmes plages –dunes et falaises meubles (qui sont souvent associés au sein d’une seule cellule sédimentaire en tant que puit et source) sont particulièrement sensibles à ces variations et aux processus d’érosion. De plus, l’augmentation des pressions anthropiques depuis les années 60 a mené à une artificialisation de zones côtières et à une modification profonde des flux sédimentaires. Dans ce contexte, nous retraçons la mobilité récente du trait de côte et nous tentons de reconnaître les principaux types de fonctionnements morpho- dynamiques à long et à moyen terme. Nous essayons aussi de déterminer le rôle respectif des forçages naturels et anthropiques. L’analyse est fondée sur le traitement numérique de photographies aériennes pour retracer la cinématique du trait de côte et pour quantifier les tendances et les rythmes d’évolution. L’analyse met en relation les variations du trait de côte avec une base de données SIG décrivant les facteurs contrôlant l’évolution. La combinaison des résultats obtenus a permis de noter que le recul est contrôlé par des processus d’érosion accélérée lors d’événements intenses (tempêtes) et par des processus anthropiques. Le déficit sédimentaire de certaines plages est peut être aussi lié à une pénurie des apports livrés par les falaises meubles. Les rôles respectifs de ces deux forçages (tempêtes et anthropisation) est hautement variables suivant les sites et aucune règle générale ne peut être établie sur la région. Il n’y a que des cas particuliers.

Nos tutelles

  • CNRS

Outils et productions collaboratives

  • Accédez directement aux différentes ressources de l’UMR LETG

    - Les Géographics, le florilège cartographique des productions de l’UMR
    - POPS : la Plate forme cOllaborative de gestion de Projets Scienfifiques
    - INDIGEO : l’infrastructure de données géographiques